Douze heures dans la peau d’une sage-femme.


Mercredi 5 mai, 6h45, début d’une journée de douze heures avec les sages-femmes.
J’appréhendais un peu cette journée parce que je ne savais pas à quoi m’attendre.  J’avais compris que je manquais de théorie, que nos métiers ne sont pas les mêmes et j’avais peur de ne pas être légitime dans mon stage.

bureau-mfme.jpg

Après les transmissions, la journée a démarré lentement mais surement. Très vite, une des sages-femmes m’a envoyé préparé un chariot de soin pour une prise de sang. Quelques minutes pour se remettre dans le bain et hop me voila en train de courir après tulipe, aiguille, tube et compresses. Je connais les rangements par cœur au moins.

couloir-mfme.jpgLa sage-femme (SF, parce que je vais tellement écrire ce mot que ce sera plus simple) qui m’avait fait tout préparer étant en train de parler avec la puéricultrice, j’ai rejoins l’autre SF qui commençait son tour.
Le matin, la SF fait le tour des patientes pour vérifier que tout va bien, donner des médicaments et des conseils.
On vérifie les pupilles pour détecter des signes d’anémie (manque de fer fréquent après l’accouchement), on examine les seins pour détecter tout problème (crevasses) et vérifier la montée de lait. Au passage, on demande à la maman qui allaite comment ça se passe et on la conseille.
Ensuite, on examine l’abdomen et le positionnement de l’utérus (il est important qu’il se repositionne correctement après tant d’efforts).
Puis, examen gynécologique dont je vous passe les détails ou vérification de la cicatrice si césarienne ( et pansement si besoin).
Enfin, on vérifie l’absence de thrombose veineuse au niveau des jambes (caillot qui pourrait boucher les vaisseaux et qui peuvent avoir des conséquences graves au niveau circulatoire ensuite.) Cela est du à l’alitement prolongé.
On interroge la maman sur sa relation avec bébé, sa fatigue, ses questions. On cherche à évaluer son moral.

Enfin, on lui donne les médicaments dont elle a besoin. L’avantage des sages-femmes c’est qu’elles peuvent prescrire les médicaments relevant de leur profession comme les antalgiques par exemple. Elles donnent aussi des supplémentation en calcium car bébé en absorbe beaucoup avec le lait et en fer pour lutter contre l’anémie.
Si besoin, il peut être nécessaire de prendre la tension, mais ce n’est pas systématique.

chariot-urgence-mfme.jpg (chariot d’urgence bébé et maman, prêts mais peu utilisés)

La matinée s’est déroulée comme ça avec la visite des 10 mamans de l’unité B. A un moment, je suis allée faire ma prise de sang (magnifiquement exécutée, après avoir réussi sur des nouveaux-nés, c’est finalement assez simple sur des adultes). Au passage j’ai pu pratiqué l’examen clinique. J’avoue avoir tâtonné quand même, mais la patiente était adorable et ma formatrice très patiente. On apprend en pratiquant !

Ensuite, on prépare les sorties car les mamans ont hâte de rentrer chez elles. Là, c’est paperasse et dossier papiers (pas d’ordinateurs (sauf pour regarder les résultats labo) ou de tablettes en Martinique, on écrit à la main, on perfore et on agrafe. Et pas de photocopieuse, les prescriptions sont écrites en double grâce à du papier carbone.)
Il faut remplir le carnet de santé de bébé, faire l’administratif pour la sécurité sociale, faire les prescriptions de sortie pour maman et bébé, transmettre les coordonnées des SF libérales pour le suivi post-partum à domicile, remplir les dossiers, les fiches de sortie. Bref, ça prend du temps et de l’énergie.

 

A 14h, enfin la pause déjeuner. Je mange enfin et je suis contente de me poser un peu. J’ai mal au dos. J’ai fait mes preuves en arrivant à suivre le rythme et en posant des questions.

 A 15h, la SF me donne une liste de tâches à effectuer pour l’après-midi et qui m’occupera jusqu’à la fin. J’ai été en autonomie et touchée de leur confiance.
J’ai effectué la surveillance glycémie-température de 4 bébés => c’est une surveillance que l’on fait deux fois par jour pour les enfants de plus de 3kg900, de moins de 2kg900, les prématurés de moins de 37 semaines et en cas de diabète gestationnel sous insuline.
Du coup, j’allais chercher les bébés en expliquant aux mamans qui j’étais et ce que j’allais faire, j’emmenais les bébés en salle de soins. Juste une petite piqûre au talon (du bout d’une aiguille, un truc de rien du tout) pour récupérer une goutte de sang pour le Dextro (lecteur glycémie) et une prise de température et bébé était de retour.

salle-de-soins-mfme.jpg

J’ai pris les tensions des mamans, j’ai fait des surveillances de photothérapies, rempli des dossiers, poser des perfusions. Bref, cet après-midi en autonomie (mais sous le regard des SF) m’a beaucoup plu car je maîtrisais les actes que j’effectuais, je savais pourquoi je les faisais. J’ai aimé le contact avec les mamans en tant que professionnel.

famille.jpgLa fin de journée est arrivée assez vite et je dois avouer que je n’ai pas vu les douze heures défiler, ce qui est plutôt bon signe.
Avant de partir, les sages-femmes m’ont félicitées pour cette bonne journée, elles ont reconnus mes capacités et mon adaptabilité et ont souligné ma capacité à prendre le rythme. J’ai été fière de moi à ce moment là.
Je reconnais avoir eu du mal à trouver ma place au début mais une fois que j’ai pu faire mes preuves, ça allait. J’étais contente de me confronter à ce monde mais la rivalité (fondée ou non) avec les infirmières est quand même légèrement perceptible. C’est dommage. Pour ma part, je ne regrette pas mon choix de carrière et je suis contente de continuer sur cette voie.

A bientôt !

Catégories :Etre InfirmièreTags:, , ,

5 commentaires

  1. Qu’es que les sages femmes peuvent prescrire ?
    Super article ! Tu as toujours pas vu d’accouchement ? 😛

    J'aime

  2. Belle journée de travail !
    Bravo pour toutes ces explications. On a l’impression d’y être et de « faire » en même temps.
    Et c’est pareil pour toutes les autres journées. on suit pas à pas…….

    J'aime

  3. Super ton article ! J’adore !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :