Promenade et déceptions


Aujourd’hui dimanche, j’ai décidé de bouger mes fesses alors qu’hier j’avais passé la journée à glander entre écriture d’article, lecture et quelques recherches pour ma semaine de stage. J’ai juste eu la force d’aller faire des courses mais c’était plus par nécessité absolue (oui manger de la pastèque n’est pas suffisant) que par envie de prendre la voiture.
Que ne donnerais-je pas pour habiter plus près de la plage ? Mais bon, si ça avait été le cas, je n’aurais jamais rencontré Lucie donc c’est un mal pour un très grand bien !

Je disais donc, je suis allée du côté de Trinité et de la Presqu’île de la Caravelle dans la zone Centre-Atlantique.
martinique-carte

Je connaissais déjà un peu la route et cette fois-ci, je suis bien arrivée à Trinité (et non pas à Sainte Marie). Ce bourg était jadis un port prospère pour le commerce du coton, du cacao et surtout du sucre. Le front de mer est plutôt agréable mais le charme de la ville s’arrête là. Peut être est ce du au fait que nous sommes dimanche mais en tous cas, je ne me suis pas attardé et j’ai continué ma route direction Tartane et la Presqu’île de la Caravelle. Cette langue de terre s’étire sur une dizaine de kilomètres dans l’océan Atlantique.

presque-ile-de-la-caravelle-martinique.jpg

Tartane est un joli petit village qui donne directement sur la mer, entouré de nombreuses plages de sable blanc et protégé par la barrière de corail au loin. Je ne m’y suis pas arrêté mais je pense que c’est un endroit vraiment sympathique pour un dimanche en famille avec ses restos, le marché, son église.
Chose que je n’avais encore jamais vu auparavant sur l’île, une croix érigée en mémoire des pécheurs et des disparus en mer. Vraiment symbolique et solennel.

croix-des-pecheurs.jpg

Ensuite direction les ruines du Château Dubuc.
J’ai posé la voiture à vingt minutes de marche du site et je me suis baladée sur le chemin. Le soleil tapait fort, et j’avais l’impression de me retrouver en Croatie avec ce climat très proche du climat méditerranéen (très sec, chaud et une odeur de pin hyper présente). Cette île présente tellement de micro-climat, c’es impressionnant.

presque-ile-de-la -caravelle.jpg

Enfin, me voila sur le site. 3€ (tarif étudiant), plan et audioguide en main, j’ai commencé la visite.
Ce château construit vers 1740 et dont il ne reste que les ruines aujourd’hui, était une habitation vivant en quasi-autarcie grâce à l’exploitation du café et de la canne. On dit aussi qu’elle vivait de contrebande et du trafic d’esclaves. On peut voir les ruines de l’habitation principale, le moulin et les entrepôts de stock du sucre, le moulin à café, les coffres-forts ( censé garder les richesses du territoire mais qui pourrait avoir servi de prison pour les esclaves récalcitrants.)
J’ai bien aimé cette visite, intéressante et franchement c’est très bien sauvegardé et entretenu. On se ballade entre les ruines avec les explications en fond sonore. Très agréable !

ruines-chateau-dubuc-martinique.jpgruines-chateau-dubuc-martinique.jpgruines-chateau-dubuc-martinique.jpg

Ensuite, retour à la voiture sous la fournaise. La Presqu’île de la Caravelle offre d’immenses possibilités de ballades et de randonnées. Malheureusement, il est très déconseillé de partir en rando seule en Martinique et cela me ferme énormément de possibilités. Je pourrais passer outre ce conseil des guides mais les locaux confirment et une collègue dont le mari est gendarme m’a raconté que la dernière a avoir essayé a été retrouvée morte. DONC, je ne ferais pas de rando seule mais c’est dommage.

Bref, je disais, retour à la voiture et direction le Robert. Alors très clairement autant le début de journée était top, autant la suite a viré à la catastrophe.
Je voulais voir si le Robert pouvait être sympa à visiter mais après avoir tourné un bon moment dans la ville (qui est moche au passage) sans trouver de place pour me garer, je me suis fait traitée de sale touriste par un homme en costard qui m’a regardé de travers. Je suis partie aussi sec, dégoûtée et énervée.

Sur ce, je suis allée au François, pensant que ça irait mieux et que je pourrais manger (il était 13h30). Et là, pareil, grosse déception, rien à voir ou à faire. Je me suis rabattue sur le Vauclin et la Pointe Faula où j’avais l’intention de me baigner. Que nenni ma pauvre, tu ne baigneras point aujourd’hui !
La pointe Faula est une superbe plage du Vauclin qui s’étire presque jusqu’à la barrière de corail et qui offre une zone de fonds blancs sur plus de 400 mètres où l’on a pied, dans une eau turquoise à souhait. Cette plage aurait pu être le paradis si les sargasses n’en avait pas décidé autrement.

sargasses-martinique.jpgLes sargasses sont des algues nauséabondes qui envahissent littéralement les côtes de la Martinique et de la Guadeloupe en ce moment. C’est une horreur ! Les plus belles plages en sont recouvertes et le phénomène n’est pas récent. Quand je suis arrivée, il n’y en avait pas, mais depuis une semaine c’est de pire en pire.
Il est hors de question que je me baigne avec ce fléau, l’odeur est insupportable et ça gâche vraiment le plaisir.

sargasses-martinique.jpg

Mais bon, ayant fait toute cette route et étant affamée, je me suis quand même arrêtée près de la plage dans un petit resto : le Titiris où j’ai pu manger de délicieux acras de morue et du poisson grillé. J’ai fini par un sorbet passion à tomber par terre. Le repas a rattrapé les dernières heures.

Ensuite, je suis rentrée chez moi, moins énervée et je me suis empressée de vous raconter mes malheurs. C’est bien connu, la colère aide à écrire parfois.
Voila, journée à deux faces mais qui n’est pas encore finie.
Et si j’avançais un peu mon APP, nom d’un ptit bonhomme !

Catégories :Antilles Françaises, VoyagesTags:, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :