22 heures aux Urgences Pédiatriques


Depuis lundi, je suis aux urgences pédiatriques.
Voila qui clôt mon voyage inter-service et quasiment mon voyage tout court car je termine demain et je retourne en suite de couches pour mon dernier jour.
Vendredi est un jour férié en Martinique car c’est la date anniversaire de l’abolition de l’esclavage sur l’île (le 22 mai 1848).

urgences-pediatrique-mfme.jpg

Les urgences sont situées au rez de chaussé haut de l’établissement. Les patients arrivent soit par leurs propres moyens soit avec les pompiers.
Dans le premier cas, ils passent d’abord par les admissions où on récupère les données administratives (nom, prénom de l’enfant, date de naissance, nom et prénom de l’accompagnant, sa qualité (père, mère, tuteur…), n° de téléphone et adresse….) puis ils passent en salle d’attente. Cette attente est plus ou moins longue en fonction de la fréquentation.
Ensuite ils sont reçu par l’Infirmière d’Accueil et d’Orientation (IOA) qui effectue un recueil de données concernant l’enfant : le problème du jour, les antécédents connus, les allergies, les médicaments administrés (dose, horaires). Elle prend les constantes de l’enfant c’est à dire température, rythme cardiaque, saturation en oxygène, tension artérielle ainsi que le poids.
Enfin, elle classe le cas de l’enfant en fonction de l’urgence à traiter selon une grille et un code couleur. Il est important de savoir que l’enfant qui se présente aux urgences verra dans tous les cas un médecin et ne repartira pas sans avis médical peu importe l’importance de son problème.
L’enfant est ensuite conduit dans un box à l’intérieur même du service ou retourne dans la salle d’attente jusqu’à ce qu’un box soit libre.

urgences-pediatrique-mfme.jpg

Une fois dans le box, il faut attendre la visite du médecin qui pose son diagnostic et détermine de la marche à suivre : bilans sanguins, examens, etc…Il transmet aux infirmières qui prennent le relais. La collaboration IDE-Médecins (senior et interne) est très étroite, les interactions entre eux sont fréquentes car la situation peut évoluer à chaque instant.
Une fois les examens faits (ou pas selon ce qui est prescrit), selon les résultats, l’enfant peut rentrer chez lui avec si besoin une ordonnance, une nouvelle consultation, ou autre selon son cas. Il peut aussi être hospitalisé si c’est nécessaire.

fresque-urgence-pediatrique-mfme.jpg

Lorsque les patients arrivent avec les pompiers, ils sont directement dirigés vers un box et le recueil est fait au lit du patient.

Le service compte différents sorte de box : suture, plâtre, examens qui sont utilisés et équipés en fonction de leur rôle. Il arrive que, s’il n’y a personne a plâtrer ou à suturer, ils servent tous de box d’examens.
On trouve aussi la salle de déchoquage, des places pour les nébulisations (pour les aérosols) et une salle de surveillance.

Urgences (2)

Salle de déchoquage

Urgences (5)

Box de suture

Urgences (4)

Salle de nébulisation

Urgences (3)

Salle de surveillance

Box d'examen

Box d’examen

Le rythme, ces jours ci, fut assez lent d’après les infirmières. J’ai aussi eu l’impression de grands moments de blancs. Mais parfois, le rythme s’accélère d’un seul coup et il faut tout mener de front.
J’ai pu voir des sutures, des poses de plâtres, apprendre à faire des ECG, améliorer ma technique de prise de sang, faire des CRP Quick. J’ai aussi appris des tonnes de petites astuces pour rassurer un enfant, pour le calmer, pour l’aider à comprendre.
L’avantage avec un enfant, c’est qu’il oublie vite les misères qu’on lui fait. Souvent, une fois le cathéter posé et le câlin à maman ou papa fait, il nous sourit à travers ses yeux mouillés comme pour nous remercier.

On ne sait jamais la journée qui nous attend et je trouve cela très excitant, pas de routine, des hauts, des bas et toujours des patients à aider et à soulager. Cela donne un but et un espoir pour la suite.

Ces trois jours ont été une expérience inédite et très très formatrice. En étant confronté à cet univers, je pense entrevoir ce que je veux faire une fois diplômée. J’aimerais vraiment pouvoir faire un stage en Urgences Adulte afin de confirmer ce choix mais j’ai l’impression que les urgences pourraient être ma voie. Il y a un juste équilibre entre le relationnel et le technique. Ce n’est certes pas le service le plus facile mais c’est un des plus varié et intéressant à mon avis.

J’aurais aimé y passer plus de temps mais je ne regrette pas du tout d’avoir bougé dans les autres services.

A bientôt !

Catégories :Etre InfirmièreTags:, , ,

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :