Bilan 2015 !


Demain c’est le 31 décembre, l’heure du bilan a sonné.

L’année 2015 fut riche en émotions, en nouvelles découvertes et en expériences.

Cette année fut et restera une année de deuil pour moi. En effet, j’ai perdu ma marraine en mars. Une épreuve terriblement dure à vivre et à surmonter. Une fois la peine et le choc passés, il faut s’habituer à vivre sans l’être aimé et pendant de nombreux mois, je me suis obstinée à reprendre le dessus et à vivre ma vie comme elle l’aurait voulu pour moi. Si aujourd’hui, j’arrive à regarder des photos d’elle et à sourire en repensant aux bons moments partagés, il y a quelques semaines encore ce n’était pas possible. Donc oui pendant un an, j’ai accompagné la maladie, accepté le fait que ma marraine ne serait plus jamais la même tant les métastases lui bouffaient le cerveau, encaissé le décès et enfin le deuil et le réapprentissage de la vie sans l’autre. Une année de tristesse et d’angoisse.

Mais ce qu’on m’a toujours appris c’est que dans les ténèbres, il faut chercher la lumière. J’ai vécu des expériences magiques pendant cette année.
La Martinique en est l’exemple le plus marquant et restera à jamais ancré en moi. J’ai grandi, appris, construit un avenir plein de vie et de joie. Seule mais tellement bien accompagnée.
J’ai appris que dans la solitude, on grandit deux fois plus vite. On prend des décisions importantes et on décide de ce qu’on veut faire de sa vie.
En Martinique, j’ai appris quel genre d’infirmière je souhaitais devenir, quel genre d’amie je pouvais être et quelle sœur ou fille, je serais à l’avenir. Oui la solitude est un fardeau si on la subit trop longtemps mais pour moi, pendant cinq semaines, ça a été une révélation.

Cette année, je suis passée en troisième année d’école d’infirmière. Un pas de plus vers mon rêve. Je suis passée sur un autre continent, un autre pas vers un autre rêve. J’ai compris que j’avais des amis proches, une famille soudée, et un avenir solide avec celui qui partage ma vie. J’ai précisé mes envies, mes peurs, mes doutes et mes espoirs.

Cette année, j’ai commencé ce blog, il m’apporte ce qu’il manquait peut être à ma vie. J’aime partager ce que je ressens, ce que je vis et ce que j’apprends. J’aime partager des photos, des bons plans, de la bonne humeur. Et je compte bien ne pas m’arrêter là.

L’année 2015 fut une année de changement pour refuser la routine, refuser d’être spectatrice de ma vie, pour décider de réaliser mes rêves au lieu de rêver ma vie.

L’année 2016 sera un année de renouveau et vous serez au première loge pour assister à ça. Alors tenez vous prêt, ça va déménager !

Bruges (2)

Catégories :HumeursTags:

2 commentaires

  1. Bonjour Océane,
    je suis tombé un peu par hasard sur ton blog. Je le trouve très bien construit et j’aime beaucoup tes expériences de stages. Les choses un peu plus femme je t’avouerais que ça me passe au-dessus… parce que je suis un mec je pense ^^

    Je suis Maël j’ai 23 ans et je suis « paraplégique » depuis 1 an et 4 mois,
    J’ai passé plus d’un an à l’hôpital, j’ai enchaîné différents services ( réanimation, soins intensifs, orthopédie-traumatologie, centre de rééducation à Lyon puis psychiatrie)
    maintenant je suis en hôpital de jour dans un centre de rééducation.
    j’ai acquis une certaine expérience des soignants et du monde hospitalier et médico-social.. j’ai côtoyé infirmières, aide soignants et assistante sociale, ces personnes m’ont beaucoup aidés !. Ces rencontres fut très riche et parfois je suis tombé sur des soignants pas tip top mais je garde quand même une bonne image des soignants.
    Pas « tip-top »dans le sens ou parfois , je pense qu’ils oubliaient le pourquoi même ils fesaient ce métier
    par exemple : lorsque les aides soignantes me fessaient ma douche au lit , elles oubliaient de fermer la porte, quand je leur ai demandé de fermer la porte elles m’ont répondu  » oh Mael, tu t’en fiches, ton voisin d’en face c’est un mec »
    c’est pas parce que c’est un mec que j’ai pas envie d’avoir mon intimité et MA DIGNITE d’homme !

    Malheureusement je pense que parfois vous êtes obligé de subir les contraintes budgétaires qui vous empêche d’avoir une continuité de soins optimum…

    Je pense que tu deviendra une bonne infirmière, tu as une bonne analyse de tes stages. ton analyse que tu fais sur ton stage en psychiatrie m’a énormément touché.

    j’ai fait une grosse dépression et j’ai été hospitalisé en psychiatrie, cette hospitalisation m’a été bénéfique pour m’accepter dans tous mon ensemble, dans mon nouveau corps, avec mes freins et mes potentialités … J’ai soufferts de l’image qu’on avait de moi lorsque j’étais hospitalisé en psychiatrie… J’avais l’impression d’être un « gros fou » pourtant comme tu l’expliques si bien, cela peut arriver à tous le monde de « ne plus pouvoir », « d’avoir envie de tout arrêter » on a chacun nos limites … On est pas des sur-homme ou des machine ( et heureusement c’est le propre de l’homme à mon sens). Je suis content que ce stage t’ai changé et que tu partage une « bonne image » de la psychiatrie, cela permettra à « des non soignants » ou des personnes hors du social d’être obligé de ce remettre en question face à leur propres représentations sur les personnes différentes…

    Si je pouvais te donner un conseil : ne tombes jamais dans la toute puissance ! 🙂 : Croire que tu es la seule à connaitre ce qui est bon pour ton patient, en oubliant de l’écouter.

    conseil d’un patient 🙂
    Voilà, je te souhaite un bon parcours et l’obtention de ton diplôme ! 🙂

    Bonne continuation et bravo pour tes qualités rédactionnelles 🙂

    Mael

    J'aime

    • Bonjour Maël,
      Quand j’ai commencé ce blog, c’était avant tout pour raconter mon aventure en Martinique. Quand j’ai décidé de le continuer, c’est parce que je me suis dit que mon expérience de stage et mes voyages pouvaient intéresser quelqu’un. Mais jamais je n’aurais pensé recevoir un message comme le tien. Qui me touche vraiment et qui me donne envie de donner le meilleur de moi même !
      Les contraintes de temps et de budget ne devraient faire oublier à aucun soignant le droit à la dignité du patient et je suis sidérée que tu ais du supporter des soins comme ceux que tu décris.
      Si mon expérience peut permettre à d’autres de changer de représentations ou au moins de vouloir voir par dela, mon but est atteint.
      Merci pour ton conseil. C’est marrant on parlait de ça justement en formation hier. Mais venant de toi, cette dimension prend tout son sens.
      Merci de t’être exprimer aussi. Ton histoire me touche énormément et je te souhaite de continuer à trouver le courage de te battre et d’avancer. Tu sembles bien parti =D
      Je te souhaite le meilleur !
      Bonne continuation,
      Océane.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :