6 semaines en Hopital de Jour Oncologie- Hématologie.


L’avant dernier stage de ma formation s’est terminé vendredi dernier et je me suis dit qu’il était temps de vous en parler.

J’ai donc passé six semaines en hôpital de jour d’oncologie et d’hématologie.
Ce service accueille des patients sur la journée de 8h à 19h30.
Les patients viennent pour l’administration de  chimiothérapie dans le cadre d’un traitement de cancer (oncologie) ainsi que pour des transfusions sanguines (hématologie), parfois pour les deux dans la même journée. Ils peuvent aussi bien passer une heure dans le service que plusieurs en fonction de la raison de leur venue et de leur protocole de soins. Le service accueille jusqu’à 70 patients par jour voire plus parfois.
En gros le parcours du patient est ainsi : il a rendez vous à une heure précise, il  se présente à l’accueil de l’hôpital de jour où il est enregistré, puis attend la consultation médicale qui permet de valider, ou non, le traitement ou la transfusion. Si c’est bon, il est ensuite dirigé vers une autre salle d’attente où il attendra d’être placé en  chambre. Pendant ce temps, le traitement est validé, une infirmière imprime son protocole de soin puis prépare la prémédication ( médicaments administré avant la chimiothérapie pour contrer les possibles effets secondaires) et le matériel nécessaire et note quelques renseignements sur le patient. Une fois qu’une place est libre, le patient est placé par l’aide-soignante et l’infirmière prend le relais. Soit elle pose un cathéter soit elle ponctionne la chambre implantable (en majorité car une administration répétée de produits cytotoxiques entraîne une toxicité pour les veines), puis administre la prémédication puis la chimiothérapie en fonction du protocole. Ensuite, on dépique le patient et il est libre de partir après dernières vérifications et s’il va bien.
Ceci est très schématique et peut paraître simple mais ne l’est pas car chaque protocole a ses spécificités, ses surveillances particulières et les traitements ont tous une durée différente. Autant de choses à connaitre, à repérer et à se souvenir.

Le rythme de travail est extrêmement soutenu. Je n’ai jamais aussi bien expérimenté la phrase « travailler vite et bien », vite pour ne pas faire attendre les patients en salle d’attente car il faut libérer les places pour que d’autres patients puissent être pris en charge et bien (plutôt même très bien) car les soins sont complexes, précis et comme partout dans ce métier, des vies sont en jeu.
La prise en charge des cancers est un processus très complet, pluridisciplinaire, complexe, exigeant. Je vous passerais les détails mais sachez que si vous avez des questions et que je peux y répondre, je serais ravie de le faire.

Ce stage m’a mise face à des difficultés encore jamais rencontrées jusqu’à présent. Ma confiance en moi et en mes capacités a été brutalement remise en cause, ma vocation aussi. Mon avenir en tant que professionnelle a aussi pris un coup.
Je suis arrivée dans ce stage avec un bagage théorique que j’ai vite trouvé léger et plus qu’ailleurs, il m’a fallu faire des recherches et acquérir de nouvelles connaissances et compétences.
En oncologie, les protocoles des traitements évoluent constamment, en fonction des nouveaux médicaments, des nouvelles avancées de la recherche, etc… Il faut savoir constamment remettre ses acquis en cause et se former aux nouveautés.

Les soins techniques demandent dextérité, savoir-faire et précision.
Moi qui n’avait pas validé le partiel de ponction de la chambre implantable, je peux vous dire que là, je suis franchement à l’aise. Tous les jours, plusieurs fois par jour, nous pratiquons cet acte qui consiste à piquer, de façon stérile, dans la chambre implantable pour pouvoir administrer les traitements puis à retirer cette aiguille quand c’est fini.

téléchargement (1)

Chambre implantable directement raccordé à une grosse veine via le cathéter.

Les transfusions sont aussi très habituelles, il est arrivé une fois où il  y avait 10 transfusions dans la journée. Cela représente un charge de travail énorme surtout quand on sait toute l’attention que cela demande (et la paperasse indispensable que cela représente).

Dans ce service, le relationnel est très particulier. Les patients vont et viennent à un rythme effréné, parfois c’est un peu « l’usine », j’ai honte d’écrire ça car ce sont des vies et des êtres humains dont nous prenons soin, mais un tel rythme de travail me fait un peu penser au travail à la chaîne.
Et pourtant dans ce brouhaha incessant, chaque patient est unique, chaque prise en charge différente. Ici, les patients ont un courage qui me dépasse. Une force intérieure qui les encourage à avancer et, devant tant de volonté, je suis souvent restée abasourdie.
Les malheurs  de la vie quotidienne disparaissent, les petits bobos s’effacent, et on ne peut que rester admiratif.
Pendant ce stage, il m’est arrivé de faire des soirées avec des amis comme toutes les soirées où des amis se retrouvent autour d’un verre ou d’un repas. En les écoutant parler, se plaindre parfois de quelques tracas et en m’écoutant moi même parler et répondre à leurs problèmes, je me suis soudain sentie extrêmement bête et j’ai eu envie de crier au monde « Mais de quoi tu plains sérieusement, tu es en vie et en bonne santé ! Contente toi de ça car d’autres n’ont pas cette chance ! »
Oui ce stage m’aura permis ça, apprendre à relativiser et à voir le positif.
Ce courage, cette volonté de vivre et de battre cette « saloperie de cancer » des patients que j’ai rencontré au cours de ces six semaines est pour moi un exemple et je les en remercie.
Plusieurs patients  m’ont dit « C’est dingue comme toutes les infirmières ici sont agréables, souriantes et gentilles… », à chaque fois, cela m’a étonné et je me suis demandé par quels autres services, il s avaient bien pu passer pour en arriver à dire ça. Je crois aussi que face à ces patients, malgré leurs plaintes, leur impatience ou l’agacement, on ne peut qu’être agréable et souriante. Le relationnel est vraiment extraordinaire.

partenariat6

Ce stage aura donc été difficile, épuisant mais tellement riche que je suis réellement heureuse d’avoir pu pratiquer dans ce service.
L’oncologie est une spécialité qui pourrait me plaire pour l’avenir, le technique et le relationnel sont deux parts de ce métier qui me motivent à part égale et je pense avoir trouvé un équilibre dans ce service. Après l’hôpital de jour est un milieu particulier, un fonctionnement à part et j’ai encore beaucoup à apprendre.

J’espère que ce petit aperçu de mon stage vous a plu ! Je serais ravie de voir vos commentaires et de répondre à ceux-ci.

A bientôt !

Catégories :Etre InfirmièreTags:, , , , , , , , , ,

6 commentaires

  1. Très intéressant ! ❤ merci ma Océ

    J'aime

  2. C’est top Océane, j’ai adoré te lire!! Des bisous

    J'aime

  3. Article très intéressant . Je suis diplômée depuis juillet 2016 comme toi et je vais intégrer un service d’oncologie en hospitalision de semaine. Je ne connais rien à ce milieu . Je voulais savoir si tu avais des livres ou des sites à me conseiller , tous ce que je dois savoir pour répondre aux exigences de ce poste et être le mieux préparer possible . Merci pour ton aide !

    J'aime

    • Salut ! Pour ma art, je m’étais basée sur les cours de 3eme année et sur le livre « Cancérologie Hématologie » de memostageinfirmier par J.Alexandre, publié par Elsevier et je me suis enormement entretenue avec les ide. En tant que stagiaire c’était suffisant donc je pense que cela peut être une bonne base pour toi quitte à creuser plus profondèment s’il te maque des choses =)
      Je te conseillerais de suivre aussi ton instinct et les patients, ils savent beaucoup de choses et sont d’une aide précieuse.
      Merci d’avoir aimé cet article et bonne chance pour tes débuts !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :