Comment le Covid 19 a chamboulé notre mariage


Hello,

Nous sommes le 17 novembre 2020 à l’heure où j’écris ces lignes. Et aujourd’hui, je viens vous raconter comment la pandémie a chamboulé notre mariage et ce que nous avons mis en place pour vivre une superbe journée malgré tout.
Pour rappel, mon article sur notre mariage est civil est ici. J’ai aussi publié un article conseils pour organiser une mariage serein ici.

Pour reprendre rapidement, nous organisions notre mariage depuis l’automne 2018. Nous avions prévu de nous marier sur deux jours, le vendredi, le civil et le samedi, la cérémonie religieuse. Nous avions réservé une grande maison des années 20 dans le village de Villard de Lans sur le plateau du Vercors, en Isère. Ce lieu nous permettait de loger tous nos invités, environ 75 personnes. Nous avions prévu un vin d’honneur dans le jardin, une séance photo de groupe, des jeux d’extérieurs, un diner à table avec de belles animations, une ouverture de bal, et enfin une soirée de folie. Le dimanche, nous aurions du prendre le petit déjeuner avec nos invités et chacun serait rentrés chez soi. Et nous, nous serions partis pour une petite escapade de jeunes mariés en Grèce avant de partir en octobre pour notre lune de miel aux Seychelles.
Ce joli tableau, c’était le plan à la base ! Mais la pandémie de Covid 19 a tout chamboulé.

Nous avons dans un premier temps pris la décision de reporter le mariage au mois d’octobre 2020 alors qu’il était prévu le 27 juin. C’est une décision que nous n’avons pas regrettées. Nous pensions alors que la pandémie serait derrière nous à l’automne. Nous étions heureux de nous dire que nous pourrions profiter des couleurs d’automne, que notre mariage serait peut être un peu plus cosy. J’imaginais, avec ma cousine, une décoration pleine de lumières, de bougies, de livres anciens et de fleurs. Nous étions à fond dedans pour rendre ce mariage aussi beau que prévu !

Les choses ont continuée à se corser début septembre 2020 quand nous avons compris que l’épidémie n’allait pas s’en aller en un mois.
Pendant des semaines, nous nous sommes adaptés tout en continuant à y croire. Avec cette ferveur qui prend aux tripes. Nous avons fait face à des vagues d’annulation de la part de nos proches à la santé fragile, nous avons ajusté le programme, nous avons réévalué les risques, tous les jours, inlassablement.
Au fur et à mesure des annonces gouvernementales, notre projet semblait de moins en moins réalisable mais nous tenions bon. La sentence est tombée quelques semaines avant, les rassemblements de moins de 30 personnes furent interdits. Nous avons envisagés tous les scénarios : faire deux fêtes séparées dans deux maisons différentes, réduire notre liste d’invités ou bien reporter. Mais nous étions allés trop loin pour reporter. Réduire notre liste était impossible, nous refusions d’avoir à choisir entre nos amis et nos famille. Nous avons donc accepté de faire deux fêtes séparées avec des allers-retours. Pas vraiment satisfaisant mais mieux que rien.
Cette solution n’a pas durée bien longtemps. Quelques jours plus tard, on apprenait que l’on pouvait finalement faire un diner commun dans les exigences des conditions sanitaires d’un restaurant mais la fête et le vin d’honneur était sur la sellette. Nous ne voulions toujours pas annuler, nous avons donc acceptés.
Une semaine tout pile avant le mariage, J-7, de nouveau, la sentence est tombée. Les fêtes de famille, quel qu’elles soient, furent interdites sur le territoire national. Nous avons du annuler notre contrat avec le DJ que nous avions embauché et avec qui nous avions si bien travaillé. Ce fut un premier déchirement. Mais nous ne pouvions pas prendre le risque.
Ensuite, les choses se sont enchainées : J-5, nous annulions le vin d’honneur ; J-4 nous réduisions notre liste d’invités à contrecœur ; J-3, nous remanions encore une fois la plan de table.
Nous avons tenu jusqu’au bout mais le coup de grâce est tombé le jeudi 15 octobre à 19h, notre lieu ne pouvait plus légalement nous accueillir après les annonces du Premier Ministre.

Ce soir là, j’ai senti le monde s’écrouler sous mes pieds. Etrangement, j’ai ressenti aussi un immense soulagement. Comme si la vie avait décidé à ma place de la bonne chose à faire. Ce dont moi, j’étais parfaitement incapable. Annuler la soirée.
Ce fut un crève-cœur car nous avions si bien accroché avec notre prestataire. Nous avions si bien travaillé, tout aurait du être parfait…
Alors que notre monde s’écroulait, nous avons tout de suite appelé notre prêtre, pour savoir si nous pouvions quand même nous unir comme prévu devant Dieu.
Il a été désolé pour nous mais carrément partant pour maintenir coûte que coûte. J’étais déterminée mais aussi au fond du trou, au point que mes parents sont venus chez nous à 21h pour me réconforter. Alex et moi avons contactés tous nos invités. Nous leur avons fait part de l’annulation du mariage mais du maintien de la célébration. Ils ont tous répondus présents, quitte à faire des heures de route pour venir quand même. J’ai ressenti une vague d’amour infinie ce soir là.

Nous n’avions plus de lieu de réception mais un superbe gâteau de mariage était prêt à être livré, des litres de champagne et de boissons attendaient patiemment d’être bus, des gerbes entières de fleurs étaient commandées. Comment faire ? Nous n’allions pas jeter un gâteau pour 50 personnes comme ça. Ni les fleurs… et encore mois le champagne (heureusement que ça se garde d’ailleurs 😉 )
Les questions se bousculaient dans ma tête. Ce soir là, nous nous sommes couchés extenués et avec encore mille questions à régler.

Le vendredi 16 octobre, malgré une soirée compliquée, nous nous sommes réveillés après une nuit de sommeil apaisée. La première depuis des semaines. Nous nous sommes tranquillement préparés et nous nous sommes mariés à la mairie.
Ensuite, nous avons réglé les détails.
Concernant les fleurs, la fleuriste a été adorable et a accepté de garder la moitié de ma commande. J’ai juste récupéré du gypsophiles et des œillets pour la décoration de l’église.
Concernant le gâteau, la solution est venue tout naturellement de notre prêtre : et si nous le mangions dans l’église, à la fin de la célébration ?! Avec une petite coupe de champagne ?!
Après tout, il était possible de maintenir les gestes barrières. Cette solution s’est avérée être aussi originale qu’incroyable et nous avons donc organisé tout ce qu’il fallait pour la mener à bien.
Ma maman a été d’un soutien sans faille à partir du jeudi soir. Voyant que je n’étais plus capable de rien, elle a tout pris en main pour transformer ce moment incongru en moment parfait !
Ma cousine et témoin, qui s’était tant investie dans la décoration de la maison, a travaillé sans relâche la veille et le jour même pour adapter ce qu’elle avait créé et décorer l’église. Tout ça alors qu’elle avait, en plus, la charge de ma mise en beauté.
Alex n’a pas été en reste. Avec son témoin, ils se sont occupés de récupérer le gâteau le samedi matin dans le centre-ville de Grenoble pour le monter à Lans en Vercors. Il a accueilli nos invités alors que je finissais de me préparer à la dernière minute.
Mon père, mes frères et le témoin d’Alex nous ont énormément aidé et ont, notamment, pris en charge le service du gâteau et des coupes de champagne.
Emilie, mon autre témoin, s’est occupée de me calmer les nerfs le vendredi soir et le samedi matin en m’aidant à organiser les détails que je n’arrivais pas à gérer. Elle a aussi eu la lourde tâche d’animer la célébration de mariage et nous a accompagné de sa belle voix tout au long de ce joyeux moment.
Et j’en oublie tant : notre prêtre Patrick, qui nous a offert la plus belle cérémonie dont on pouvait rêver et qui nous a accompagné jusqu’au bout ; le sacristain de l’église qui nous a ouvert son église et qui nous a suivi dans ce projet fou ; notre amie Léa sans qui nous n’aurions pas pu entrer en musique ou entendre la marche nuptiale ; notre ami Jordan et ma famille qui ont aidés ma mère a tout installer pour le gâteau.
Et enfin, tous nos amis, les membres de notre famille qui ont bravés une pandémie pour assister à notre union.

Alors oui, le Covid 19 a complètement chamboulé deux ans d’organisation de mariage. Il nous a fait vivre des moments compliqués, des doutes, des remises en questions, des disputes, des cris…
Au final, j’en retiens surtout que nous avons reçu une vague d’amour immense, un soutien sans faille, des émotions de folie et surtout que j’ai dit « OUI » à l’amour de ma vie. Après tout, n’est ce pas ça le but ultime d’un mariage ?

En écrivant ces lignes, je comprends que si, c’est bien le but. Ecrire cet article me fait du bien. Car, pour tout vous dire, ce dernier mois, j’ai eu des hauts et des bas concernant notre mariage. J’ai été surexcitée au début, puis infiniment déçue.
Hier encore, j’en voulais à la terre entière de ne pas avoir pu célébrer mon mariage comme prévu. Je me rends compte que c’est un caprice d’enfant gâtée.
J’ai la chance d’avoir eu mes proches autour de moi le jour où j’ai uni ma vie à celle d’Alex. Alors que dehors, à l’hôpital, on intubait des patients, on soulageait des détresses respiratoires liées au covid. Et je suis bien placée pour le savoir !

Notre mariage n’a pas été une folie ; le maintenir, surtout pas une erreur. Nous avons pesé le pour et le contre. Nous n’avons pas cédé sous la pression de la peur ou de l’actualité. Nous avons tenu bon. Nous avons choisi de continuer à vivre envers et contre tout. Nous avons décidés d’être libre et amoureux !

C’était l’article que j’avais peur d’écrire. Je ne savais pas par quel biais le prendre. Le plus simple était en fait de commencer par le début.
Je vous posterais un article plus léger prochainement. Avec plein de belles photos de notre photographe (d’ailleurs, lui aussi s’est sacrement adapté). un article d’amour, d’amitié, de famille… un vrai article de mariage en somme 🙂

Prenez soin de vous,

A bientôt !

PS : pour illustrer cet article, Alex et moi avons profité d’un samedi de confinement. J’ai eu l’idée de remettre ma robe de mariée et ensuite, les photos se sont enchainées. Nous nous sommes bien amusés et je suis ravie d’être mariée à un photographe si talentueux 😉

Catégories :MariageTags:, , , , , , , , ,

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :